COVID-19 |  Nos bureaux sont ouverts au public sur rendez-vous seulement. 

Aide financière à l'achat

La gestion des matières résiduelles coûte cher à la MRC, c'est-à-dire à vous citoyen!

Chaque matière jetée aux ordures devra être collectée, transportée, transbordée, puis de nouveau transportée pour finir sa course dans un lieu d'enfouissement. Puisque ces lieux n'ont pas une capacité infinie, la seule solution pour prolonger leur durée de vie est d'y envoyer le moins de résidus possible. Cela réduira en même temps votre facture!

Afin de réduire la quantité des déchets envoyés à l'enfouissement, la MRC de La Haute-Côte-Nord a décidé d'offrir son soutien financier pour l'achat de produits d'hygiène réutilisables, et pour des modes de valorisation de nos déchets compostables!

C'est pour nous un moyen d'œuvrer pour le bien de notre environnement, pour notre santé à tous et à toutes et permettre de réaliser des économies significatives.

Formulaire d'aide financière GMR

Vous avez des questions?
 

ou au 418 233-2102

Produits d'hygiène féminine

Des alternatives existent aux tampons et aux serviettes jetables : la coupe menstruelle, les serviettes réutilisables et les culottes menstruelles. Leur durée de vie varie entre 5 et 10 ans, permettant de réduire significativement le nombre de protections périodiques envoyées à l'enfouissement, ainsi que l'argent consacré à l'achat de produits jetables. En savoir plus

Couches lavables

Les couches lavables sont en fibres naturelles non blanchies et sans produits chimiques, ce qui évite les irritations cutanées et les pollutions environnementales associées. Elles réduisent le nombre de déchets produits et envoyés à l'enfouissement, leur durée de vie étant d'environ 3 ans. En savoir plus

Sous-vêtements d'incontinance lavables

Les sous-vêtements d'incontinence lavables ont l'avantage de pouvoir être réutilisés, réduisant ainsi la quantité de déchets générés, transportés et enfouis. De plus, ils peuvent être conçus sur mesure, et les matériaux utilisés sont plus respectueux de votre peau!
En savoir plus

Valoriser nos matières organiques

Les matières organiques se décomposent naturellement, en augmentant la richesse du sol. Elles sont précieuses et sources de bienfaits pour notre environnement. De plus, les mettre aux ordures et les envoyer à l'enfouissement impliquent des coûts importants, tant financiers qu'environnementaux. En savoir plus

Produits d'hygiène féminine

Le saviez-vous?

Les femmes ont leurs règles en moyenne quarante ans dans leur vie. Pendant cette période, une femme utilisera entre 100 et 150 kg de protections périodiques. En plus de représenter une quantité importante de déchets envoyés à l'enfouissement, les protections hygiéniques présentent de nombreux risques pour la santé et ont un impact important sur l'environnement. L'utilisation du coton blanchi ou du pétrole pour la confection de ces protections et les produits chimiques utilisés pour le blanchiment des fibres impliquent de nombreuses pollutions dans l'eau et peuvent provoquer des maladies cutanées ou des chocs toxiques, par exemple. Enfin, c'est un investissement important pour chaque personne menstruée, qui, chaque mois doit procéder à l'achat de protections périodiques.

Des alternatives existent aux tampons et aux serviettes jetables : la coupe menstruelle, les serviettes réutilisables et les culottes menstruelles. Leur durée de vie varie entre 5 et 10 ans, permettant de réduire significativement le nombre de protections périodiques envoyées à l'enfouissement, ainsi que l'argent consacré à l'achat de produits jetables.


Leur entretien est simple!

Pour la coupe menstruelle

  • Avant le début des règles, plongez-la quelques minutes (entre 5 et 10 min) dans l'eau bouillante. Il est également possible de la stériliser à froid avec des comprimés de stérilisation.
  • La stérilisation n'est pas nécessaire pendant le cycle. Il suffit de la rincer à l'eau froide. Vous pouvez également la nettoyer à l'aide d'un savon neutre (ex. : savon d'Alep ou de Marseille). N'utilisez pas de crème ou de gel hydroalcoolique.

 
Pour les serviettes lavables et culottes menstruelles

  • Lavez d'abord la serviette à l'eau froide pour enlever la majorité des résidus présents. Attention! laver à l'eau chaude cuira le sang présent et les tâches auront plus de mal à partir.
  • Lavez-la ensuite à la laveuse (cycle normal et à température tiède ou chaude). Évitez d'utiliser des savons contenant des assouplissants, car ils réduisent la capacité d'absorption des fibres. Cela vous permettra de prolonger la durée de vie de vos serviettes!
  • Pour le séchage, le mieux est de les exposer au soleil, car il possède des propriétés blanchissantes et antibactériennes, dû aux rayonnements ultraviolets.
    Vous pouvez utiliser la sécheuse, mais évitez de sursécher!

Couches lavables

Le saviez-vous?

Jusqu'à la propreté, votre bébé utilisera entre 4000 et 6000 couches jetables au cours des premières années de sa vie, soit environ une tonne de déchets (le poids d'un béluga adulte femelle). Ce qui représente un coût très important, tant pour vous, parents (entre 2000 et 2500 $), que pour l'environnement dans lequel votre enfant grandira.

En effet, les couches jetables mettent entre 200 et 500 années à se décomposer, car elles sont constituées à 20 % de matériaux non biodégradables. Les 80 % restants sont des fibres naturelles et donc compostables, or enfouir les matières biodégradables est dommageable pour l'environnement. En se décomposant dans les sites d'enfouissement, elles génèrent du méthane, un gaz possédant un pouvoir réchauffant 25 à 30 fois supérieur au CO2, et donc beaucoup plus dangereux.

Ces matières doivent également être collectées et transportées jusqu'au lieu d'enfouissement, ce qui nécessite de mobiliser des ressources humaines, financières, et des énergies fossiles non renouvelables et génératrices de gaz à effet de serre.

Les couches lavables…

Sont en fibres naturelles non blanchies et sans produits chimiques, ce qui évite les irritations cutanées et les pollutions environnementales associées. Leur durée de vie étant d'environ 3 ans, elles réduisent ainsi le nombre de déchets produits et envoyés à l'enfouissement.

Leur entretien n'est ni compliqué, ni très long!

  • Lavez d'abord à l'eau froide la couche pour enlever la majorité des résidus présents.
  • Lavez-la ensuite à la laveuse (cycle normal et à température tiède ou chaude). Évitez d'utiliser des savons contenant des assouplissants, car ils réduisent la capacité d'absorption des fibres. Cela vous permettra de prolonger la durée de vie des couches de votre bébé.
  • Pour le séchage, le mieux est de les exposer au soleil, car il possède des propriétés blanchissantes et antibactériennes. Vous pouvez utiliser la sécheuse, mais évitez de sursécher!

Sous-vêtements d'incontinence

Le saviez-vous?

L'incontinence est un phénomène qui touche un tiers de la population. Les sous-vêtements d'incontinence jetables représentent de 5 à 40 % des déchets produits dans les centres d'hébergement et les hôpitaux. Leur composition, ainsi que le fait que les matières soient blanchies peuvent provoquer de nombreuses irritations cutanées et favoriser l'apparition de cancers.

Les sous-vêtements d'incontinence lavables ont l'avantage de pouvoir être réutilisés, réduisant ainsi la quantité de déchets générés, transportés et enfouis. De plus, ils peuvent être conçus sur mesure, et les matériaux utilisés sont plus respectueux de votre peau!

Leur entretien est simple :

  • Lavez d'abord à l'eau froide le sous-vêtement pour enlever la majorité des résidus présents.
  • Lavez-le ensuite à la laveuse (cycle normal et à température tiède ou chaude). Évitez seulement d'utiliser des savons contenant des assouplissants, car ils réduisent la capacité d'absorption des fibres. Cela vous permettra de prolonger la durée de vie de vos sous-vêtements!
  • Pour le séchage, le mieux est de les exposer au soleil, car il possède des propriétés blanchissantes et antibactériennes. Vous pouvez utiliser la sécheuse, mais évitez de sursécher!

Valoriser nos matières organiques

Pourquoi valoriser nos matières organiques?

Les matières organiques se décomposent naturellement, en augmentant la richesse du sol. Elles sont précieuses et sources de bienfaits pour notre environnement. De plus, les mettre aux ordures et les envoyer à l'enfouissement impliquent des coûts importants, tant financiers qu'environnementaux.


Compostage

Le compost, c'est le fruit de la décomposition des résidus putrescibles par des organismes décomposeurs dans un milieu où l'oxygène est présent. Il peut être utilisé pour fertiliser le gazon, les plantes ou le potager. Le compost est brun foncé et a l'apparence et l'odeur du terreau.

Composter, c'est tout simplement contrôler et accélérer la décomposition des résidus organiques afin d'obtenir un engrais naturel et d'éviter l'enfouissement de ces précieuses matières!
Ce n'est pas un effet de mode, et le compostage est pratiqué depuis des siècles : c'est une manière efficace d'enrichir le sol et de permettre aux cultures de pousser en meilleure santé et plus rapidement.

Pourquoi composter?

Le compost fournit des éléments nutritifs nécessaires à vos plantes ainsi qu'à la fertilité du sol, et permet de retenir l'eau et les minéraux. En compostant, vous évitez l'envoi des matières organiques dans les lieux d'enfouissement. Lorsqu'elles sont enfouies, elles génèrent du biogaz, comme le méthane, qui possède un pouvoir réchauffant 25 à 30 fois supérieur à celui du CO2. Le « jus de décomposition » qui en découle peut contaminer les eaux de surface et les eaux souterraines. Le compostage permet de réduire les gaz à effet de serre associés à la collecte des ordures : environ 40 % des résidus domestiques de La Haute-Côte-Nord sont compostables! Mieux vaut les transformer en engrais sur place que de les transporter sur plusieurs kilomètres pour les enfouir et générer à nouveau des gaz à effet de serre.

Est-ce compliqué?

Il est possible d'installer un composteur dans votre cour arrière sans équipement! Une fourche suffit pour retourner l'amas, et vous pouvez réaliser vous-même la boîte à partir de matériaux récupérés. Le compost ne nécessite pas d'entretien particulier, tout dépend des résultats attendus! Pour des résultats optimaux, un court entretien une fois par semaine suffira (aération, vérification de l'humidité). Sans entretien, le compost se produira quand même, mais plus lentement. Les mauvaises odeurs apparaissent à cause d'un manque d'air. Il suffit de retourner l'amas de matières pour l'aérer. Veillez également à ce qu'il y ait un bon équilibre entre matières sèches et humides. Si vous portez attention aux matières déposées dans votre composteur, vous n'aurez aucun problème avec les animaux indésirables. Évitez les viandes, poissons et produits laitiers.

Pour plus d'information : consultez https://www.recyc-quebec.gouv.qc.ca/citoyens/matieres-organiques/compostage-domestique


Herbicyclage

Herbicycler?

C'est laisser les résidus de tonte sur place.

Maintenez votre pelouse à une hauteur de 8 cm (3,5 pouces). Si vous tondez fréquemment, vos résidus de tonte seront plus courts et facilement décomposables. Les lames de tondeuses standards peuvent être utilisées pour l'herbicyclage. Il existe également des lames déchiqueteuses, pouvant être installées sur la plupart des modèles de tondeuses : leur forme recourbée permet de tailler les brins en morceaux plus petits.

Quels sont les avantages à herbicycler?

Pas la peine de ramasser les résidus ou de vider le sac de la tondeuse! Avant d'être progressivement décomposés, les résidus recouvrent l'espace qui pourrait être occupé par d'autres plantes que le gazon. Les résidus dégradés par les microorganismes nourrissent votre sol et renforcent votre pelouse. Ils contiennent 80 % d'eau, ce qui réduit le besoin d'arroser. Ils augmentent aussi la rétention de l'eau de votre sol. Laisser au sol les résidus réduit le volume des ordures, et donc les coûts financiers et environnementaux associés à leur transport et leur enfouissement. Cela vous évite un éventuel déplacement jusqu'aux écocentres pour y jeter vos sacs de pelouse : moins de gaz, moins d'émissions de CO², moins de sacs plastiques!

Oui mais…

…laisser les résidus de tonte nuit à la qualité de la pelouse!

Faux! Assurez-vous simplement de tondre régulièrement pour éviter qu'ils ne soient trop longs.

…les résidus se retrouveront n'importe où sur le terrain!

Faux! Le gazon met de 24 h à 48 h à se décomposer. Effectuez la tonte en fin de journée quand le gazon est sec.

Et les feuilles mortes?

Enlever les feuilles mortes, c'est soustraire de la matière organique à votre terrain et en appauvrir le sol. Ne vous évertuez pas à les ramasser : déchiquetez-les et laissez-les au sol! Elles protégeront votre pelouse durant l'hiver et enrichiront votre sol au printemps.

Herbicycler, c'est bien, laisser vivre son terrain, c'est mieux!

L'appellation « mauvaise herbe » est abusive, car il n'y a pas de mauvaises herbes! Seulement des plantes que nous ne souhaitons pas voir apparaître. Pourtant, la plupart font des fleurs colorées au printemps et à l'été! Avez-vous prêté attention à la beauté sauvage de votre terrain?


Biodigesteur

Comment ça fonctionne?

Le biodigesteur décompose la matière organique dans un milieu oxygéné à l'aide de bactéries. Il est conçu de façon à utiliser la chaleur produite par le soleil et pour favoriser la circulation de l'air : c'est cela qui permet à la population bactérienne de croître et de décomposer efficacement les matières organiques! Il a seulement besoin d'être alimenté régulièrement.

Le biodigesteur peut accueillir toutes les matières organiques, mêmes les viandes et les déjections animales! Les matières décomposées viendront alimenter les végétaux présents aux alentours.

Le biodigesteur fonctionne toute l'année, puisque la décomposition des matières organiques produit sa propre chaleur. La décomposition sera seulement ralentie durant l'hiver.

Le biodigesteur décompose en mode aérobie, c'est-à-dire avec la présence d'oxygène, ce qui prévient l'apparition de mauvaises odeurs. De plus, la décomposition rapide et sous le niveau du sol limite la présence des insectes et des animaux.

Est-ce compliqué à installer et entretenir?

La MRC procède elle-même à l'installation du biodigesteur. Vous devez seulement nous indiquer l'emplacement où vous souhaitez installer votre biodigesteur, en privilégiant un endroit qui soit exposé au soleil le plus possible! Il ne nécessite aucun entretien particulier et doit seulement être alimenté régulièrement, avec une capacité maximale de 4 kg par semaine, pour que les bactéries présentes restent en santé, et continuent de bien décomposer!

Vous désirez en savoir plus? Consultez https://www.compostec.ca/francais.html